Voisins vigilants : Un dispositif d’entraide et de bienveillance entre voisins

Pour préserver la tranquillité des administrés, la municipalité a décidé de s’engager dans le dispositif « voisins vigilants ».

Pour préserver la tranquillité des administrés, la municipalité a décidé lors du Conseil municipal du 11 avril dernier, de s’engager dans le dispositif « voisins vigilants ».

Il vise à mettre en relation les habitants, la mairie et en cas d’urgence, la Police Nationale, pour lutter contre les cambriolages, les démarcheurs frauduleux, les escroqueries…
Il fait appel à un esprit de solidarité et de bienveillance entre voisins, qui disposeront d’outils d’alerte.

Comment fonctionne ce dispositif ?

La commune a été divisée en quatre secteurs au sein desquels des référents ont été positionnés :

  1. Villers
  2. Le Bourg
  3. Le Petit Valençay
  4. Bel-Air / Cap-Sud

1. Adhésion au dispositif

  • Les référents (3 à 4 personnes par secteur) sont des administrés qui accompagnent les habitants dans leurs démarches d’inscription sur le site Internet www.voisinsvigilants.org.
  • Les habitants peuvent masquer leur identité au regard de la population. Toutefois, ils seront toujours identifiés par la Mairie qui aura validé leur profil. L’inscription est gratuite et sécurisée.
  • Les usagers ne bénéficiant pas d’accès Internet peuvent s’inscrire en Mairie et participer à la démarche s’ils possèdent un téléphone portable.

2. Le volet lien social du site Internet

  • Chaque voisin vigilant est relié aux habitants inscrits de son quartier. Le site Internet Voisins Vigilants permet aux membres de la communauté de partager des informations ou services (co-voiturage, entraide, recherche d’un animal de compagnie…).

3. L’aspect sécuritaire et de prévoyance

  • Si un administré remarque quelque chose d’inhabituel dans son quartier, il poste une alerte pour informer les membres de la communauté et la Mairie, d’événements susceptibles de menacer la sécurité des voisins ou de leurs biens ;
  • Les informations sont transmises par le biais d’un téléphone portable (message à adresser au 06.47.49.26.26 ou utiliser l’application mobile), et/ou du site Internet ;
  • Ne vous exposez à aucun risque. En cas d’urgence ou de flagrant délit, il convient de contacter le 17 (Police Nationale) avant de prévenir la mairie et les membres de la communauté.

4. Le rôle pivot de la Mairie

  • La Mairie pilote le dispositif, en lien avec les forces de l’ordre ;
  • Par ce biais, elle peut adresser des informations ou alertes à la population (alertes de sécurité civile, démarchage…).

ATTENTION : un voisin vigilant :

  • Ce n’est pas une personne qui remplace les forces de l’ordre :
    • ne pas essayer d’appréhender ou de poursuivre un suspect,
    • ne pas s’approcher d’un lieu ou d’une infraction susceptible d’être commise ou en cours d’exécution. En effet, il est possible de se retrouver face à une personne dangereuse ou de détruire des preuves utiles à l’enquête,
  • ce n’est pas une personne disposant de prérogatives administratives ou judiciaires,
  • ce n’est pas un sentiment d’appartenir à une « milice ».

Comment agir ?

Les alertes concernent des informations. Il ne s’agit pas d’urgences.

En cas de flagrant délit ou de danger immédiat, il convient de contacter directement les forces de l’ordre (17).

Comment rejoindre la démarche ?

  • Rendez-vous sur le site www.voisinsvigilants.org
  • Saisissez votre adresse postale et votre adresse e-mail
  • Si votre adresse n’est pas reconnue par le site : contactez la mairie au 02 54 08 26 30 ou raf@saint-mau36.fr
  • Si vous n’êtes pas équipés d’Internet, adressez- vous à la mairie.

La liste des référents de quartier est consultable en mairie.

Réunions d’information

  • le 22 mai 2018 pour les habitants de Villers-les-Ormes, Villechaise, Treuillaud, les Varennes, les Galteries, les Terrageaux, le Petit Valençay, avenue de Tours, ancienne route de Tours, Brelay, la Place, Mont, Petit Saint-Cyran, Grand Saint-Cyran, Saint-Cyran.
  • le 23 mai 2018 pour les habitants du bourg, des lotissements (les Côteaux, les Tardes, les Ormeaux), route de Châteauroux, rue Léon Bourdier et rue de la Martinique, Parçay, Aigurolles, les Genévriers, les Perrières, la Carrorie, Gireugne, avenue de la Forêt, secteur de la Lienne.